[ Slut Kiss Girl ]

25 avril 2010

Time to live

Sans_titre_2

Allongés au soleil, il fait trop chaud, mais on rit. Je crois que j'aimais l'idée de nous. Etre ensemble et partager les mois les plus dures de sa courte vie, s'engorger d'allégresse. La vie qui prend tout son sens dans les moments de fulgurance et le rien n'a plus vraiment d'importance. Il n'y a plus que nous, les yeux dans les vagues et le coeur en fusion.
Je ne viendrais pas te chercher. Je ne te dirais pas je t'aime et qu'importe les fantaisies que tu veux bien t'imaginer, je ne suis pas comme ça. Toi non plus. On aimait observer la vie défiler avec subversivité, du moins le croyait-on. Critiquer la hype parce qu'on est pas comme ça, se disait-on, et on s'alanguissait alors dans les clichés avec effervescence.
Je ne sais pas si je dois vous ranger dans le passé, si le passé est terminé et s'il faut recommencer. Mais au fond, je m'en fous, on se croise, on s'entremêle et on s'envahit, l'important c'est que ça ait existé.

Crystal Castles - Intimate

Posté par polly_blue à 18:26 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 mars 2010

Ooops I did it again !

844176699

Face à la montagne, je fume une cigarette. A l'air pur. Plus ou moins. Je ne me sens bien que lorsque je sais que je vais quitter un endroit et l'apathie me gagne bien trop souvent.
Il fait beau, le soleil aveugle mes yeux d'un vert délavé par trop de larmes. Des ongles oranges dont je ne me souviens pas la provenance. Jupes trop courtes et dorure des cheveux qui se reflétent dans les vitres sales d'un café. Les regards insistants des passants me mettent mal à l'aise et je détourne le regard. Les gens croient vous percer à jour en observant vos cuisses trop maigres.
Sur le quai de la gare, je rejoue la scène des amants qui se séparent avec force et éclats et tourne le dos à l'amour.

Benjamin Biolay - La Superbe

Posté par polly_blue à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 février 2010

Outrageous Teen Dream

lilyallen_awards_20_jp

Arrière-goût de déjà-vu. Relents âcres du passé. Je ne peux pas rester ici, ici où les mauvais souvenirs s'engorgent dans ma tête alcoolisée.
Je ne vais pas si mal aujourd'hui, peut-être est-ce seulement l'ennui, désabusée par ces gens ininteressants.
J'ai stalké les anciens de mon lycée. Voir ce qu'ils sont devenus me montre que je ne suis pas si mal que ça. Enfermés dans une vie pathétique qu'ils croient tellement hype qu'ils en sont presque heureux. Contenter donc vous de cela, moi j'ai d'autres projets.

J'écris afin de ne pas laisser moisir ce blog, mais admettons-le, ceci n'a rien de profond ou d'interessant. Hier, j'aurais pu écrire un texte plein de haine envers certaines personnes. Je ne l'ai pas fais. Voyez-vous, je grandis. Apparemment.

Grizzly Bear/Victoria (Beach House) - Two Weeks

Beach House - Norway

Avi Buffalo - what's in it for

Uffie - Pop the glock

Miike Snow - Black and blue

18 janvier 2010

I'm bored of cheap and cheerful

lou

Les longues nuits d'insomnies ne m'avaient pas manqué. Je pourrais même être productive si je n'avais pas un peu (trop) bu. Les mauvaises habitudes reviennent, inlassablement, peut-être qu'on les appelle habitude parce qu'il n'est pas réellement possible de leur dire au revoir, même si je sais bien au fond de moi que tout ça ce n'est que de la connerie de bas étages. En plus de ça, il a fallut  que j'aille reparler à Y. What an amazing idea..Enfin tout cela se fait à base de private jokes et un peu de compagnie dans les limbes du desespoir ne peut faire de mal. Si?

Enfin, pour couronner le tout, je sais qu'Ana reviendra. Dès que j'aurais tourné le dos à Grenoble, elle reviendra, un peu plus fort, comme avant, elle n'avait fait que s'apesantir durant mon séjour ici, mais sa présence est toujors là, elle rôde allégrement dans les bas-fonds de mon âme. Je la hais et je ne peux m'empêcher de l'aimer un peu quelque part, et c'est certainement ça le plus ignoble dans cette histoire.

Un peu de musique :

These New Puritans - We want war
The Frightened Rabbit - Swim until you can't see the land
The soft pack - Mexico
The Felice Brothers - Run chicken Run
The Von Bodies - Pale Bride


10 janvier 2010

ROUGH PASSION

0000ap1r

Je ne parviens plus à réfléchir comme autrefois. Dès que je prends un stylo (ou un clavier d'ordinateur dans le cas présent), les mots s'enchainent, désordre grammaticale et bordel syntaxique qui ne se résolvent qu'en de candides phrases à l'essence mélancolique.

Les questions se bousculent dans un crâne trop étroit pour s'ancrer dans une certaine réalité qui n'est qu'alternative.
Les souvenirs paradent dans d'affreux affres de mon esprit et je me revois gémissante, me tortillant de douleur sur le canapé suppliant mes parents de me laisser mourir cette fois. Les larmes aux yeux de repenser à tout ça et de ne pas même savoir comment on en est arrivée là, et au fond, est-ce vraiment ce qui importe?
La seule chose que je sais, c'est que je ne veux plus de tout cela.
Je veux le bonheur de l'éphémére, les rencontres sans sens aucun et la beauté de croire en quelque chose, même avec la certitude que cela ne mène à rien.
Perdue, peut-être, mais je veux autre chose et c'est la quintessence de la vie.

Posté par polly_blue à 14:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 janvier 2010

Good Shoes

Magic_Wands

Lorsque l'on exécute les choses rapidement et sans y réfléchir alors la peur n'a pas de prise.
Je ne sais pas ce que je fais, je m'embourbe dans la mélasse et je vois le temps s'égrener.
Et ces choses qui me manquent...

Posté par polly_blue à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 décembre 2009

Don't look back into the sun

BlackSnakeMoanRiccicutoffs

J'ai toujours haït les repas de famille. Une peur viscérale et inexplicable. Les sourires qu'on étale consciencieusement pendant que l'esprit, ailleurs, tente de grapiller un morceau d'âme. Les mensonges dit avec allégresses alors que la voix s'effondre sous le coup de la vérité. Ne surtout pas décevoir. Pas encore une fois. Qu'il y ait au moins quelques personnes qui pense encore que vous n'êtes pas totalement une loooseuse.
Même si vous l'êtes.
Vous plongez dans l'illusion, petite jupe et sautoir noir assorti à votre serre-tête, il n'y verront que du feu, une certaine putasserie, mise en abîme.
Les pires scénarios projetés sous acide à l'intérieur de mon crâne n'auront pas lieu. Et tant pis pour la tragédie.
La vérité c'est que j'ai aimé disserté, avec ma cousine, sur l'onctuosité du macaron qui se trouvait dans nos assiettes, le chinois qui demeure dans son antipathie avec une contance impressionante, les privates jokes échangées avec mon cousin.
Lorsqu'enfant le monde semblait aussi pâle qu'un film de Sofia Coppola, que la seule chose qui nous préoccupait vraiment était la prochaine peluche que nos parents allaient gracieusement nous offrir
Je vivais dans ce monde et je ne sais pas ce qui s'est passé.
Ma cousine et moi qui allions discrétement jeté le contenu de nos assiettes à la poubelle après que ma tante nous ai fait une véritable conférence d'une demi-heure sur le fait qu'il fallait les finir.
Mon cousin qui demandait à ses parents de troquer ma cousine contre moi-même, parce que j'étais plutôt cool comme soeur.
Les souris mortes. Jetées contre un mur parce que nous croiions avec notre douce naïveté qu'elles y ramperaient tel Spiderman.
Mon cousin qui voulait qu'on se marie à 6 ans
Les films d'horreur.
Et tout cela ressemble à l'enfance idéale que je n'ai pas eu, vu à travers les divers filtres de couleurs qu'on veut bien utiliser pour l'immortaliser.
Tout cela, on me l'a raconté bien sur, mon enfance n'est qu'un pauvre flou artistique ratée, un dédale dont je ne parviens à me remémorer ne serait-ce que la moindre parcelle.
Rien avant mes 14 ans n'a de sens; juste quelques photos recollés, un coeur en papier crépon, des ongles sales, de long cheveux blond et beaucoup de peines.

Jamie T - The Man's Machine

Posté par polly_blue à 11:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 décembre 2009

Paper Planes

Angelina_Jolie___Girl_Interrupted__C10101761

Un vendredi soir parmi tant d'autres et ,seule, j'arpente les méandres de mon esprit. Tout avait pourtant bien commencé. Une journée pas si déguelasse et l'espoir au coeur. De fines gouttes de pluie et les rues illuminées qui feignent ce bonheur dérisoire auquel plus grand monde ne croit.
Je mange même un peu, malgré la difficulté que cela me procure.
Et puis, tout dégringole, les mains tremblent maladroitement, le desespoir qui trempe dans la tasse de café froid. Je pense aux amitiés que je commence à nouer, loin de chez moi et l'illusion de pouvoir parvenir à rentrer dans le rang.
Tu croyais vraiment que c'était si simple?
Je suffoque, invoquant de vieilles mélodies enfantines qui n'ont plus de sens.
Quelques films de Louis Garrel et, au bord du gouffre, j'écoute même les derniers BB Brunes "pour voir" et mon désarroi n'est plus que l'imagerie desespérée d'une fille qui n'a jamais vraiment saisi les choses de la vie.

Et merde, tout cela ne veut plus rien dire.
Et tout avait pourtant si bien commencé...

Bat For Lashes - Daniel

Posté par polly_blue à 01:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

24 novembre 2009

Maim me, tame me, you can never change me ...Love me, like me, come ahead and fight me

29545764

Une année entière entachée, une fois de plus, de l'ombre de la mort, spectre errant inlassablement dans les bas-fonds de mon âme.Fantôme inextricablement lié à une dépression latente se mêlant amoureusement à des ongles vernis de noirs, symbole factice d'un trop grand desepoir, qui s'amuse outrageusement de moi et qui parcoure l'implacable labyrinthe de mes pensées.
Excessive, je courtise la mort, prête à tout moment à mettre fin à une existence futile, existence noyée dans les larmes.Aveuglée par une vision trop sombre de l'humanité, j'attend tranquillement l'ineluctable moment où je donnerais vie à ce funeste projet. Un passé encore trop présent dans lequel je n'ai de cesse de m'embourber.

[Oui, je n'ai ressorti qu'un vieux texte d'un obscur vieux blog de ma personne, mais l'idée est bel et bien là]

The Gentle Waves - Fallin From Grace

Posté par polly_blue à 13:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,